Comment pouvons-nous vous aider ?
Nous restons à votre disposition, n'hésitez pas à nous contacter si vous ne trouvez pas la réponse dans notre FAQ !

Les crédits peuvent aller de 6 000€ à 200 000€, mais le montant maximum empruntable dépendra de l’épargne que vous allez mettre en garantie, et de sa composition.

Vous pouvez emprunter sur des durées allant de 3 à 15 ans. Attention, si vous empruntez sur de longues durées, assurez-vous que vous aurez bien les capacités de remboursement tout au long du crédit.

Dans le cas général, Pledger vous permet de souscrire à un crédit non affecté sans justificatif particulier sur l’objet du financement. Néanmoins, certaines banques partenaires exigent des justificatifs, notamment dans le cadre de leur politique lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme (LCB-FT).

Vous pouvez faire à la fois des crédits amortissables, c’est-à-dire des crédits pour lesquels vous remboursez chaque mois la même mensualité jusqu’à l’échéance du crédit, ou alors des crédits in fine, c’est-à-dire que vous ne remboursez que les intérêts tout au long du crédit et vous remboursez le capital entièrement lors du dernier remboursement. Exemple de crédit in fine : Vous empruntez sur 36 mois 10 000€ à un TAEG à 4%. Vous ne remboursez que 33,33€ par mois pendant 35 mois, et lors du dernier paiement le 36ème mois, vous remboursez 10 000€ + 33,33€ = 10 033,33€. Montant total dû : 11 200€.

Non, avec Pledger vous ne pouvez pas financer l’acquisition d’un bien immobilier. Néanmoins vous pouvez emprunter pour constituer un apport en vue de souscrire à un crédit immobilier. Par ailleurs, vous pouvez emprunter pour financer des Société Civile de Placement Immobilier (SCPI).

L’avantage des crédits proposés via Pledger, c’est que la garantie permet de baisser significativement le taux. Alors que le taux d’usure est à 6,40% *, les crédits octroyés via Pledger présentent un taux nominal moyen à 4,95 %.
* Au 1er juillet 2023 pour les prêts d'un montant supérieur à 6 000 euros

Le taux du crédit est très compétitif (près de 2% plus bas que le taux d’usure), l'échelonnement du remboursement peut se faire sur de très longues durées (jusqu’à 15 ans), les critères d'éligibilité sont assouplis (les indépendants ou personnes aux revenus instables ont des chances accrues de se voir proposer un financement) et enfin le parcours est entièrement dématérialisé (souscription au crédit en quelques minutes, sans interruption).

Dans ce cas, la banque vendra une partie de votre épargne pour se rembourser du capital restant dû.

Non, Pledger n’a pas l’agrément pour émettre des crédits. En effet, Pledger est un courtier qui travaille avec des banques agréées de plein exercice qui octroient elles-mêmes le crédit. Par ailleurs, Pledger a développé la brique technologique qui permet de prendre en garantie les actifs financiers au profit de la banque et assurer un ensemble de services de suivi des actifs.

Comme pour un crédit classique, vous pouvez vous rapprocher de la banque qui vous a octroyé le prêt pour renégocier ou rééchelonner votre crédit.

Comme pour un crédit classique, vous pouvez vous rapprocher de la banque qui vous a octroyé le prêt pour effectuer un remboursement anticipé, moyennant des indemnités de remboursement anticipé (variables en fonction de la banque).

Aujourd’hui, Pledger peut prendre en garantie uniquement des assurances-vie qui sont chez APICIL et Spirica. Actuellement, nous travaillons activement avec d’autres assureurs afin d’allonger la liste des assurances-vie éligibles, et d’autres assureurs. Les livrets réglementés (Livret A, Livret Jeune, Livret LDDS etc.), les PEA, les PER, PEE et les comptes-titres ne sont pas encore éligibles.

Oui, l’épargne vous appartient toujours tout au long du crédit. Cependant, vous ne pourrez simplement pas effectuer de rachat (c’est-à-dire récupérer) votre épargne tant que le crédit n’aura pas été remboursé (votre épargne doit valoir au moins deux fois le montant restant dû à la banque à tout moment du crédit, il est cependant possible d’effectuer des rachats sur la partie excédentaire). Vous pourrez continuer à consulter votre épargne et faire certaines opérations (précisées dans le contrat de nantissement).

Dans ce cas, nous serons contraints de vendre une partie de l'épargne (le montant qui correspond à votre dette) pour le compte de la banque afin de la rembourser.

Pendant la durée du crédit, votre épargne sert de garantie. Vous ne pouvez donc pas retirer de l’argent sur la partie servant à garantir votre crédit. Quant à la portion excédentaire, vous pouvez effectuer des rachats partiels pour y toucher. Votre épargne doit valoir au moins deux fois le montant restant dû à la banque, à tout moment du crédit.

Oui, selon les règles dictées par la banque dans le contrat de nantissement que vous signerez. En général, les arbitrages sont possibles à condition de ne pas dégrader la position risque du contrat.

Un nantissement est le terme juridique qui désigne l'acte nous permettant de prendre votre épargne en garantie. Concrètement, c’est un contrat dans lequel vous reconnaissez donner votre épargne en garantie pour la banque.

Oui, le contrat de nantissement sert seulement à reconnaitre qu’en cas de non-remboursement de votre crédit, l’épargne avait été mise en garantie et peut donc être utilisée par la banque pour se rembourser.

Vous devrez signer à la fin de votre parcours un contrat de crédit, ainsi qu’un contrat de nantissement.

Le seul cas qui nous permet de casser votre épargne (exécuter votre garantie) serait celui où vous feriez défaut sur votre crédit. Sinon, non nous ne pouvons pas casser votre épargne pour d’autres prétextes.

Non, votre épargne vous appartient toujours, nous ne pouvons en aucun cas y accéder.

Votre épargne vous appartient toujours, il n’y a pas de risque particulier. Le seul cas qui comporte un risque financier, est celui où vous ne parviendriez pas à rembourser les mensualités de votre crédit. La banque pourrait alors se rembourser avec une partie de votre épargne. Il faut néanmoins rappeler que du point de vue des flux financiers cela revient à dire que vous avez dépensé votre épargne. Il n’y a pas de frais liés à la saisie de votre garantie pour rembourser le crédit que vous avez contracté et que vous ne parviendriez pas à rembourser.

Vous devez contacter le distributeur auprès duquel vous avez souscrit votre assurance-vie.

Non, il s’agit d’un parcours entièrement dématérialisé de souscription au crédit qui ne prend que quelques minutes

Pledger ne vous facture rien. Vous allez simplement payer des intérêts de crédits comme dans tout crédit.

La loi oblige les banques à vous demander un certain nombre de justificatifs, car nous devons nous assurer que vous êtes solvable et qu’il est raisonnable de vous faire contracter un prêt. Ainsi, des justificatifs d’identité, de revenus et de dépenses vous seront demandés. Ces justificatifs seront déposés en ligne via une plateforme dédiée.